Go souahé

Huuum go de babi! Tout à l’heure voici une qui apparaît chez madame Konan: kpata, clean, en choquété même! Ça là garçon voit il laisse pas sans son numéro de phone…
Un coup oh elle crie à la vendeuse: – Ma chérie pardon donne moi « chassé »!
Lool affaire de « sachet »!
Tchê les « soit belle et tais-toi » sont trop versées ici!!! Ptdrrr

YOUSSOUMBA* AU PLUS BAS??? ROOTS SHOULD NOT DIE!!

Hier j’ai débuté ma journée avec une seule idée en tête: ce soir Palais de la Culture de Treichville en mode ABOUTOU ROOTS!! Ça promet!

Arrivée sur les lieux vers 19h15… Le concert est censé débuter à 20h…bien évidemment on prévoit la demi heure, voire l’heure de retard! Ça va aller! Les échos des répètes laissent déjà penser que le show sera chaud!!

Pourtant, chose étrange: il n’y a pas foule! Je me dis que les gens viendront en masse plus tard, l’ivoirien étant abonné au retard!

20h15: la file d’attente commence à intégrer la salle Bernard Dadié.

P’tit tour d’horizon en fin d’installation et le constat est le même: salle peu pleine (pour ne pas dire quasi vide!!!!)

What’s the hell??

De l’enchantement de communier avec ce que je considère comme l’un des meilleurs groupes ivoiriens…les minutes qui égrainent le chapelet de mon attente, conduisent mes pensées à des lieux du site…Tout ce qui me parvient alors, au delà des casseroles qui se succèdent, c’est la Mylène Farmer et son chaos…génération désenchantée…

Je tombe des nus quand la Nastou (pas celle aux gros nichons), la Tata Betty d’Italie (!!???), les nombreux DJ à la noix, les vié pères qui se-sont-cherchés-juskààà-ce-sont-pas-trouvés-donc-ont-décidé-de-faire-chanson nous débitent gaiement leurs textes fades sur fond de playbacks (Hum attention aux CD rayés) et avec des styles vestimentaires plus insolites les uns que les autres…

Je ne suis toutefois pas de mauvaise foi, aussi j’apprécie certaines prestations ,Valeur Absolue, Garba 50, Choupapi: la satire intelligente j’aime!

22h47: qu’est-ce qu’ils foutent les gars d’Aboutou Roots… Là ils sont entrain de verser leurs racines par terre hein!! Pfff…

Et cet animateur avec son chôcô forcé qui reste stoïque malgré les grincements de dents dans la salle…

23h33: ENFIN ILS SONT LA! Tout le monde est content!

15 ans qu’ils existent et toujours le même talent, 15 ans de vrai musique, en live…et si PEU DE RECONNAISSANCE!

1h du matin: Crevée de chez crevée, le crâne en surchauffe!!! Nous levons l’ancre avec un pincement au cœur de devoir abandonner les valeureux soldats de la vraie bonne musique ivoirienne…mais heureux de voir que les résistants dans la salle profitent à fond et s’amusent sans rancune: leur show est finalement chaud!


Mais qu’est-ce qui n’a pas marché???

– Manque de communication efficace: aucune grande affiche dans la ville annonçant le concert, du coup beaucoup de personnes surprises qu’il ait lieu ce jour là. Pas prévenues = pas venues…

Les sponsors (Nostalgie, Abidjanshow.com, GO MEDIA…) les auraient-ils lâchés à la dernière minute??? Comment expliquer le décor plus que sommaire et aucune de leur présence dans la salle??

– Manque d’organisation: je n’avais auparavant jamais assisté à un concert où la 1ère partie (et sa pléiade de guest stars) dure plus de 2 heures.

– Ivoirien aime plus la quantité que la qualité: je parie qu’un DJ de seconde zone aurait fait salle comble avec un concept à 2 francs 6 sous… Ivoirien aime trop le bruit pour le bruit!!

Pour ma part le YOUSSOUMBA fait partie du patrimoine artistique ivoirien et les ABOUTOU ROOTS demeurent dans mon estime!

VIVE LE YOUSSOMBA QUI J’EN SUIS SURE IRA PLUS HAUT QU’ON NE PENSE…

JE SUIS OUVERTE A TOUT, MAIS JE RESTE ATTACHÉE A MES RACINES!!

* Le Youssoumba est un style issu des chansons populaires et autres animations de village des peuples lagunaires. Originellement, il se pratique avec un tambour, une bouteille et des voix harmonisées qui reprennent en chœur les partitions du lead vocal.