A chacun sa « viande » de Pâques

Ce matin au marché pendant que j’étais entrain d’acheter de la viande de bœuf, une femme assez présentable, sûrement la cinquantaine avancée, est venue avec sa fille demander au boucher la permission de récupérer les déchets de viande qu’il avait jeté sous sa table.
Il lui a donné son accord.
Elles étaient vraiment contentes de ce geste à leur égard.
Elles remplirent leurs sacs en plastique et s’en allèrent reconnaissantes…
Ce qui m’a le plus touchée, c’est qu’en se dirigeant vers l’étal du boucher, j’avais entendu la dame dire à sa fille:
– C’est ici que je prends souvent les restes. Ils sont gentils, ils vont nous donner…

Perso, jamais de la vie je ne pourrai manger ce qu’elles ont ramassé. Pourtant chaque jour que Dieu fait, je me plains de ne pas avoir assez pour survivre dans ce monde de plus en plus cher…

Puisse Dieu nous gratifier toujours de notre pain quotidien et puissions-nous vivre avec un peu plus d’humilité car il y en a qui souffrent encore plus que nous…

Advertisements

4 réflexions au sujet de « A chacun sa « viande » de Pâques »

  1. perso je ne suis pas carnivore… mais c’est triste encore de nos jours qu’il y ait cette pauvreté, présente a ce point. qd on nous fout a la télé française les satanés menus des repas a l’élysée ou ils se goinfrent comme des porcs! c’est écoeurant trop de différence dans ce monde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s