LE CHOIX

Entre vous deux mon cœur chavirait
Mais arriva l’heure du choix à faire
De tout mon être j’errais j’hésitais
Pour ainsi dire c’était dure affaire

De ta folie douce tu as su me plaire
De lui et de sa fadeur j’ai pu me défaire
Notre aventure j’y ai cru dur comme fer
J’ignorais à ce moment là que j’vivrais l’enfer

De moi chaque jour tu disais que tu tenais
De cet amour on f’rait vraiment la paire
Pourtant entre scènes et arrières goûts amers
De cette histoire il n’y eut que des impairs

Et maintenant je me dis en vers
Que si le choix pouvait se refaire
De tes mots doux j’en douterais
De son amour je m’en contenterais…

Publicités

Difficile de perdre du poids à babi!!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ahlà là j’ai le pseudo qui me colle aux hanches et je ne sais plus quoi faire pour ralentir mon addiction au chocolat et tous les autres dérivés de sucrerie (viennoiseries, glaces, candies etc…)

Pourtant, cette fois je suis allée un trop loin…ma balance me le signale avec ferveur!!!

Or, j’ai vraiment du mal à faire machine arrière. Pourquoi les mauvaises habitudes sont si faciles à prendre et aussi difficiles à perdre…

J’ai un corps qui fonctionne comme une éponge, toujours prêt à faire montre de générosité quand une vilaine calorie vient lui compter fleurette…Huuum j’ai comme une envie subite de tarte recouverte de chantilly…Aaah la crème fleurette…miammm!

Plusieurs fois j’ai effectué des tentatives de séparations d’avec ces vilaines douceurs, mais à chaque fois elles ont réussi à me convaincre que si les poignées étaient d’amour, c’était pour la simple et bonne raison qu’elles ne pouvaient faire que du bien…Eh bien à force, je crois avoir beaucoup d’amour à revendre moi! Lool!

Et dans mes périodes de rejet du sucré, il n’y a pas mieux qui s’offre à moi pour anéantir la masse graisseuse. En gros: c’est difficile de perdre du poids à babi!!!!!!!

Comment résister aux:

– Alloco (plantain de banane frit) accompagné de poissons ou poulets frits

– Kraclo (accras de plantain)

– Abolo (gâteau de semoule) + Kplo + crabes

– Attiéké + poisson braisé

– Choucouya (viande boucanée) de toutes sortes (poulets, moutons, boeufs, lapins etc…)

– Poulets ou gésiers piqués (brochés et cuits au feu de bois)

– Foutou + sauce graine ou sauce arachide ou autres nombreuses sauces du bled…

– Chawarmas, manaïches, kébés, fatyers et autres libanaiseries

– Etc etc… Comme on dit ici: « frangbanli est versé waaaaaaaah à babi » ( =il y a trop de nourritures à abidjan)!!!

Tout cela sans compter les boissons locales… Vraiment avec ou sans sucrerie babi est dur à suivre en matière de régime…

Et quand on sait les normes de beauté physique ici, on comprend pourquoi ça coince côté « slim-attitude »!

Beaucoup d’hommes chez nous préfèrent les rondes, du coup il y a certaines écervelées qui s’amusent à prendre n’importe quoi comme médicaments pour grossir, avoir les seins rebondis et le postérieur de centaure… Pfff! On n’a jamais ce que l’on veut… Et moi je ne veux plus de tout ça!!!!!

En tout les cas Famchocolat trouvera tôt ou tard le moyen d’être plus light…

Le sport mon dernier rempart????? Peut-être…Encore faut-il que je respecte les séances en salle de gym, que je renoue avec la natation et que je réussisse à ne pas me faire faucher par les nombreux gbakas qui circulent sauvagement, si je me remets au vélo…

Un coach personnel??? Suis pas une star…pas assez de moyen pour m’offrir ce caprice! Va donc falloir que je m’auto-stimule pour y arriver…. C’est aussi ça le problème: ai-je assez de volonté???

Dans quelques mois on en reparle 😉

Googirls dans la place

Il y a quelques jours, Abidjan recevait une délégation de 22 Googlers dans le cadre des GoogleDays.

Cinq jours avant cet évènement, je tombais par hasard sur un maquis-bar-resto de la commune de yopougon, au nom insolite de Google Life. Joli clin d’œil à cet imposant moteur de recherche, ce qui a valu que je m’y attarde dans un article.

Je ne fus donc pas surprise de savoir que quelques membres de ce groupe aient eu la curiosité d’y faire un tour.

C’est ainsi que le jeudi de l’ascension deux french Googirls (Marie & Alice), accompagnées du chef du village kpakpatoya Cyriac Gbogou et de trois autres personnes dont moi même, ont débarqué dans cet espace « Googlement » chaleureux.

Après une séance photo à rendre jaloux les collègues Googleux qui n’étaient pas présents, nous avons partagé un moment convivial autour de choucouya (viande boucanée) , poulet et poisson braisé. Ensuite nos googirls n’ont pas hésité à nous servir un ballet déjanté à la sauce DJ. Piètre danseuse que je suis, je n’aurais pas pu rivaliser avec leurs déhanchés!!! Elles décalent et coupent mieux que moi! Lool!

La seule chose que nous avons oublié de demander, c’est s’il y existait une connexion internet…

Mais au fond pas besoin de WIFI pour rechercher les bières, vins ou sucreries disponibles: faut juste faire un p’tit clic de doigt et la serveuse est là pour donner l’information.

 

Elle est pas belle la vie de Google??? Baah si!!!! On n’en avait aucun doute en quittant les lieux 😉

Image

 

JNTIC Abidjan: Femmes tissons notre toile…

Depuis 2 jours, se déroulent à Abidjan les Journées Nationales des Technologies de l’Information et de de la Communication.

Cette année, ces JNTIC ont pour thème principal: « LES FEMMES ET LES FILLES DANS LE SECTEUR DES TIC ».

Faute de temps je n’ai, jusqu’à présent, pas pu y faire un tour. N’empêche qu’en tant que femme, je me sens assez concernée par l’évènement. En parler? Oui. Mais quel sujet abordé?

Plusieurs idées se sont chevauchées dans ma tête et je voulais au départ faire des portraits de femmes ivoiriennes qui tiennent bien la barre sur le web. Yehni Djidi l’écrivaine blogueuse ou l’Ayana girl Edith Brou par exemple sont devenues des références dans le domaine et ne sont donc plus à présenter… Qui s’intéresse un minimum aux TIC en Côte d’Ivoire n’ignore pas leurs activités et donc écrire sur ces valeureuses femmes aurait juste eu un goût de réchauffé.

Et puis les technologies de l’information et de la communication sont tellement diverses, qu’aborder le sujet sous un autre angle m’a paru une évidence.

Hier, en plein embouteillage, en regardant un peu les voitures autour, je me suis faite (pour la énième fois) cette réflexion: « dans ce pays là il y a beaucoup de femmes qui conduisent dè! On dirait même qu’elles sont plus nombreuses que les hommes désormais à manipuler embrayages, freins et accélérateurs à longueur de journée, en toute assurance! ».

Cela parait évident de nos jours de voir une femme seule au volant de sa voiture…Pourtant jusque dans les années 90, ces femmes « conductrices autonomes » ne couraient pas les rues et c’est avec admiration que les petites filles les regardaient « faire comme les papas »…

Eh bien ce temps est révolu, comme s’il n’avait jamais existé, de la même manière que la période « avant téléphone mobile » est devenue un passé si proche mais si lointain…

A bien y réfléchir, en Côte d’Ivoire, il existe peu (sinon pas du tout) de restrictions légales à l’égard des femmes. Moi femme de ce pays, je peux librement devenir Conductrice de taxi, gbaka, bus, grumier etc… Si je le veux je peux être docker, cordonnière, footballeuse, maçonne, pompière, plombière, médecin, chirurgienne, ministre, député, architecte, dentiste, blogueuse, infographiste, webmaster, community manager, responsable marketing. Moi femme de ce pays, je peux être manager, développer des applications, créer des concepts, être entrepreneur… etc etc etc…

En bref, les femmes en Côte d’Ivoire ont un avantage que beaucoup n’ont pas dans de nombreux pays du monde: LA CHANCE D’ÊTRE DES FEMMES LIBRES!!!

Les évènements comme les JNTIC, sont donc des portes-ouvertes aux femmes pour encore insister sur le fait que les opportunités sont à leur portée et il ne tient plus qu’à elles de les saisir… Et quand on sait que la femme qui s’implique dans un domaine finit toujours par surpasser l’homme (LOL), qu’est-ce qu’on attend pour le démontrer à travers les TIC et s’imposer dans ce secteur?

Pour celles qui n’ont pas encore fait le 1er pas ou qui hésitent à intégrer les TIC dans leur quotidien (encore que cela devient impossible maintenant avec le progrès), la seule bonne adresse que je puisse conseiller c’est l’ONG AKENDEWA qui se veut un regroupement d’hommes et de femmes, unis dans une même vision: mettre les Technologies au service de la communauté et rendre leur accès plus facile.

Alors Femmes, toutes ensemble, tissons notre toile pour devenir les futures étoiles du web…

Image

PS: Selon les échos que j’ai eus, l’organisation des JNTIC 2012 laisse à désirer, mais voyons au-delà de ces bémols et tâchons d’améliorer les choses à l’avenir…

Etancher sa soif du web via Google…

Aux détours d’une rue ce soir je suis tombée sur un Maquis-Bar-Restaurant insolite et n’ai donc pas pu m’empêcher de prendre une petite photo de l’enseigne…

Depuis l’ascension des réseaux sociaux, on peut voir dans les rues d’Abidjan des noms de bars (et autres lieux de joie) sans ambiguïté: Le bluetooth, Le Facebook…aujourd’hui le Google.

Il n’est même pas lieu d’entrer dans un débat sur la propriété intellectuelle ou les marques déposées…
Mon seul constat est qu’en Côte d’ivoire, les gens ont une façon particulière de rendre hommage aux marques qui leurs sont chères.
C’est donc plutôt une manière d’exprimer une certaine affection à ces marques qui va au delà de la volonté de les utiliser frauduleusement…

J’attends donc mon prochain face à face avec une enseigne Twitter car je suis sure que dans cette grande ville, un tenancier de bar ou maquis a déjà eu l’idée de ce Twbaptême… J’imagine déjà le petit oiseau bleu à l’entrée pour accueillir la clientèle…Lol

Je souligne toutefois que je n’ai pas vérifié si la connexion web était disponible au Maquis Google, mais j’ai la certitude que sa base de donnée « beuverique » n’a rien à envier à Google!

1 POINT FOR HOLLANDE: SO WHAT??????

Je ne voulais pas m’attarder sur la présidentielle française hein…mais une seule question m’est venue à l’esprit au moment de la proclamation des résultats:
SO WHAT????

J’applaudirai à ce genre de résultats, lorsqu’un jour dans MON PAYS:
– On n’entendra que des bruits de klaxons et des cris de joie à la proclamation du nom (enfin…du vrai nom, parce que chez nous on ne sait jamais qui a vraiment gagné…) du vainqueur…
– On assistera à la désolation contenue des vaincus sans dégâts physique, matériel ou moral
– On comprendra que la politique d’un pays ne se résume pas à la personnalité d’un homme…
En gros quand on sera un peu plus matures…

Pourquoi est-ce si facile d’éclater de joie pour des choses que font les autres naturellement et que nous mêmes ne sommes pas capables de faire???

Afrique mon Afrique, pourquoi réagis-tu toujours aussi bêtement…euh puérilement????

Hollande a gagné!! C’est super cool… Comme quand Obama est arrivé au pouvoir…
Mais depuis Obama, ma vie n’a pas changé et je doute qu’avec Hollande, mon petit monde basculera du tout au tout…
Sarko aurait été élu que je m’en serais autant tapée de cette victoire…

Lorsqu’on élit un président, c’est d’abord pour LE PAYS… A aucun moment je n’ai entendu l’ancien candidat, devenu Président, dire: – quand je serai président on abolira les visas pour les « frères » africains, tous les africains auront le même droit que les français, les salariés des entreprises françaises en Afrique auront les mêmes salaires que leurs collègues de l’hexagone, tous les contrats de monopoles de la France en Afrique seront résiliés, chaque chômeur en Afrique trouvera du travail (déjà que la Gaule n’a pas encore fini de gérer ses problèmes internes à ce sujet)…et bla bla bla….

Non mais oooh redescendons sur terre là: à chacun ses problèmes et ainsi va la vie…

Les français sont contents (ou non d’ailleurs) c’est bien pour eux. Mais sérieusement je m’en contrefiche!!!!!
Demain je vais au job, avec les mêmes incertitudes et les mêmes rêves que j’avais avant la présidentielle française!!!!

Eux ont déjà compris les sens du patriotisme, de la démocratie, des élections, du pays, du citoyen, d’intérêt commun de la nation etc….

Afrique mon Afrique, le jour où le perdant fera un discours exemplaire et très fair-play et que personne ne se jettera de VRAIES PIERRES, je me rejouerai que tu t’extasies autant pour des élections qui se déroulent chez tes amis du sud…

A part ça j’adore les fromages de Hollande, le wax hollandais…mais ça s’arrête là…

 

Image