JNTIC Abidjan: Femmes tissons notre toile…

Depuis 2 jours, se déroulent à Abidjan les Journées Nationales des Technologies de l’Information et de de la Communication.

Cette année, ces JNTIC ont pour thème principal: « LES FEMMES ET LES FILLES DANS LE SECTEUR DES TIC ».

Faute de temps je n’ai, jusqu’à présent, pas pu y faire un tour. N’empêche qu’en tant que femme, je me sens assez concernée par l’évènement. En parler? Oui. Mais quel sujet abordé?

Plusieurs idées se sont chevauchées dans ma tête et je voulais au départ faire des portraits de femmes ivoiriennes qui tiennent bien la barre sur le web. Yehni Djidi l’écrivaine blogueuse ou l’Ayana girl Edith Brou par exemple sont devenues des références dans le domaine et ne sont donc plus à présenter… Qui s’intéresse un minimum aux TIC en Côte d’Ivoire n’ignore pas leurs activités et donc écrire sur ces valeureuses femmes aurait juste eu un goût de réchauffé.

Et puis les technologies de l’information et de la communication sont tellement diverses, qu’aborder le sujet sous un autre angle m’a paru une évidence.

Hier, en plein embouteillage, en regardant un peu les voitures autour, je me suis faite (pour la énième fois) cette réflexion: « dans ce pays là il y a beaucoup de femmes qui conduisent dè! On dirait même qu’elles sont plus nombreuses que les hommes désormais à manipuler embrayages, freins et accélérateurs à longueur de journée, en toute assurance! ».

Cela parait évident de nos jours de voir une femme seule au volant de sa voiture…Pourtant jusque dans les années 90, ces femmes « conductrices autonomes » ne couraient pas les rues et c’est avec admiration que les petites filles les regardaient « faire comme les papas »…

Eh bien ce temps est révolu, comme s’il n’avait jamais existé, de la même manière que la période « avant téléphone mobile » est devenue un passé si proche mais si lointain…

A bien y réfléchir, en Côte d’Ivoire, il existe peu (sinon pas du tout) de restrictions légales à l’égard des femmes. Moi femme de ce pays, je peux librement devenir Conductrice de taxi, gbaka, bus, grumier etc… Si je le veux je peux être docker, cordonnière, footballeuse, maçonne, pompière, plombière, médecin, chirurgienne, ministre, député, architecte, dentiste, blogueuse, infographiste, webmaster, community manager, responsable marketing. Moi femme de ce pays, je peux être manager, développer des applications, créer des concepts, être entrepreneur… etc etc etc…

En bref, les femmes en Côte d’Ivoire ont un avantage que beaucoup n’ont pas dans de nombreux pays du monde: LA CHANCE D’ÊTRE DES FEMMES LIBRES!!!

Les évènements comme les JNTIC, sont donc des portes-ouvertes aux femmes pour encore insister sur le fait que les opportunités sont à leur portée et il ne tient plus qu’à elles de les saisir… Et quand on sait que la femme qui s’implique dans un domaine finit toujours par surpasser l’homme (LOL), qu’est-ce qu’on attend pour le démontrer à travers les TIC et s’imposer dans ce secteur?

Pour celles qui n’ont pas encore fait le 1er pas ou qui hésitent à intégrer les TIC dans leur quotidien (encore que cela devient impossible maintenant avec le progrès), la seule bonne adresse que je puisse conseiller c’est l’ONG AKENDEWA qui se veut un regroupement d’hommes et de femmes, unis dans une même vision: mettre les Technologies au service de la communauté et rendre leur accès plus facile.

Alors Femmes, toutes ensemble, tissons notre toile pour devenir les futures étoiles du web…

Image

PS: Selon les échos que j’ai eus, l’organisation des JNTIC 2012 laisse à désirer, mais voyons au-delà de ces bémols et tâchons d’améliorer les choses à l’avenir…

Publicités

5 réflexions au sujet de « JNTIC Abidjan: Femmes tissons notre toile… »

  1. J’espère que ton APPEL à l’unité,à la solidarité féminine et la cohésion des FEMMES IVOIRIENNES sera entendu par le plus grand nombre de blogueuses sur la toile.Je visite régulièremment les BLOGS d’hommes et de femmes ivoiriens.Je constate que tu fais l’éloge des blogs de tes consoeurs blogueuses et c’est tout à ton honneur.Pour moi perso,vous etes toutes au meme niveau,un seul mot pour vous définir:FamChocolat:généreuse,Ayyahh:intellectuelle,Yehni Djidji:studieuse,Edith Brou:technicienne.Je te cache pas que c’est très agréable de visiter de beaux blogs et en cela,Yehni arrive à tirer son épingle du jeu.L’esthétique des photos mises sur sa page d’accueil,la fréquence des articles et sa plume originale sont ses atouts.J’en parle puisque c’est le premier blog de femme de Cote d’Ivoire que j’ai visité.Depuis,j’ai connu toutes les autres.Ce que je peux dire,c’est que vous avez chacune votre style et votre manière unique de vous présenter à vos visiteurs et visiteuses.Ce qui compte le plus pour moi dans ces échanges virtuels,c’est l’interaction et le lien que je peux nouer avec les AUTEURS des BLOGS.Avoir le sentiment d’avoir des affinités avec chacune de vous est toujours un petit plus à ne pas négliger. En ce qui concerne l’évènement des JNTIC,j’ai lu l’avis de Yehni sur son blog.Toi,tu as aussi un autre regard sur ça.Le problème majeur,je pense est la vulgarisation de l’outil INTERNET.Beaucoup de gens en sont encore exclus en COTE d’IVOIRE par manque de moyens et d’informations à ce sujet.Alors vous imaginez participer à cette organisation est une difficulté supplémentaire.Je ne vous apprends rien en vous disant que vous etes des PRIVILEGIEES.Les ORGANISATEURS devraient en tenir compte et esseyer de rassembler le maximum de personnes et pas simplement les HABITUEES du WEB qui s’y connaissent un peu.Ravie de te retrouver après une semaine d’absence sur ton blog.FamChocolat est un CONCEPT à elle seule…

    • Aaah là là que te dire après tout ce que je viens de lire: MERCI à toi RitaFlower pour cette attention et merci de me (nous) suivre avec autant d’assiduité!!!
      Je trouve que tu as su décrire avec objectivité nos différents blogs.
      Il est clair que nos échanges, aussi virtuels soient-il nous lient de plus en plus et je ne doute pas qu’un de ces quatre nous ayons l’occasion de nous voir en vrai 🙂
      Ta remarque concernant les difficultés liées à l’accès aux outils technologiques est totalement exacte…mais j’ai foi qu’avec le temps, ils seront de plus en plus vulgarisés et donc plus accessibles, voilà pourquoi il est louable de saluer le travail des organisations comme akendewa, qui tentent à leur manière de facilité l’accès de ces outils au plus grand nombre…Mais bien évidemment ce n’est pas une tâche aisée…mais l’intérêt est là et le besoin de s’initier aux TIC est grandissant auprès de la population…

      Sinon suis désolée de ne pas être très prolifique en ce moment…Je ferai l’effort de publier plus d’un article par semaine.
      En attendant, je te fais un big bisou virtuel…

    • Intellectuelle:oui.Bizarre:non.Ne laisse surtout pas les autres que ce soit les hommes ou les femmes te DEVALORISER de cette façon,je te connais à peine virtuellement.Tout ce que je sais c’est c’est que tu vaux beaucoup plus que tout ce qu’on peut dire sur toi.C’est ma conviction personnelle.LACHE TOI,un peu plus sur tes deux blogs.C’est juste ce petit truc qui te manque…

  2. Ping : 26 articles pour comprendre et revivre les JNTIC 2012 | Akendewa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s