Plaidoyer pour la révision de la devise de la Côte d’Ivoire

7 Août 1960, notre chère Côte d’Ivoire acquiert son indépendance!

Hourra! La nouvelle république est d’autant plus fière que désormais ses fils et filles marcheront ensemble vers le progrès, avec comme seule devise: UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL!

Quelle était belle cette époque, où les fils de la chère terre d’ivoire bâtissaient de tous slogans le bonheur à venir…

D’illusions en désillusions, les années se sont écoulées, avec les quelques zones de turbulences que nous savons et mon avis, sans appel:

La devise de côte d’ivoire n’a plus aucun sens!

 

1. UNION

Le 23 juillet 2012, un rapport de le société civile indiquait que 66,8% de la population est d’avis que les ivoiriens sont divisés.

Quoi d’étonnant dans ce constat? Après toutes les vertes et pas mures vécues collectivement, il est clair que le chemin vers la cohésion nationale sera long. Mais pour cela il faudrait que chacun d’entre nous y mette du sien!

« Il est toujours plus facile de gâter que d’arranger« , aimons-nous dire, alors pourquoi certains cœurs (peut-être trop amers) ont à cœur d’empirer les choses?

Nous avons mis 50 ans pour délier les liens solides noués par ceux qui avaient lutté pour l’indépendance. Nous avons inlassablement rétrogradé en amour pour notre prochain.

Eh bien si nous aimons autant la haine, il serait temps de nous déposséder de l’UNION dont nous nous prévalons si hypocritement.

A la place j’y verrai bien la RANCŒUR

 

2. DISCIPLINE

Parfois je me demande si les hommes qui ont réfléchi sur la devise du pays, ne s’étaient pas un peu trop abreuvés d’utopisme?? La libération soudaine du joug colonial leur était trop montée à la tête!

DISCIPLINE… Qu’est-ce que ce mot signifie chez nous??? Pas grand chose à mon avis pour une forte majorité de notre population. C’est à croire que dès le bas âge, on nous apprend à dévier les règles, à défier ces codes de vie qui depuis 50 ans ont cherché à s’imposer à nous.

– Uriner en pleine rue, dans l’irrespect des règles minimales d’hygiène

– Jeter les ordures n’importe où, à n’importe quel moment, comme si la rue était un dépotoir géant

– N’avoir aucune notion « d’ordre d’arrivée », quand la loi du plus pressé est toujours validée. Parfois j’ai l’impression que l’ivoirien a des œillères qui ne lui font voir que ce qui l’arrange. Chez les marchands, à la banque, dans les transports en commun etc…, les gens admettent peu que la personne qui est arrivée avant eux soit servie la première.

– Le cafouillage généralisé aux intercessions, même lorsque les feux tricolores fonctionnement normalement! Trop pénible ce manque de courtoisie, malheureusement contagieux: si tu ne suis pas la vague, tu subis la furie des automobilistes autour, qui du code de la route n’ont gardé qu’un vieux Rousseau à moitié bouffé par les souris et cafards de la maison

Certainement que les ivoiriens sont invisibles les uns des autres, cela justifierait au moins le sans-gêne de la plupart d’entre nous. L’éducation civique n’a plus aucune valeur.

Pourquoi donc ne pas également revoir ce second point de notre « peu chère devise » et légitimement le remplacer par son contraire, qui nous va si bien: INDISCIPLINE!

 

3. TRAVAIL

Je ne puis, chaque fois m’empêcher de rire, quand je me répète les 3 mots clés de notre fameuse devise. Était-ce pour faire joli que nos valeureux créateurs avaient opté pour ces 3 là en particulier, ou avaient-ils trop chopé le melon pour envisager que ce défi serait impossible à réaliser par les générations futures??

Soit le bon Dieu, pour une raison ignorée de tous, ne nous pas doté de suffisamment d’esprit de travail, soit nous-mêmes avons refusé de porter des tâches trop lourdes qui abîmeraient notre si large égo d’ivoiriens qui ne voient rien que le bout de leur nez!

S’il y a un peuple qui n’aime pas le travail c’est bien nous! Après nous nous plaignons gaillardement parce que les étrangers bouffent ce qui devrait être notre pain quotidien à nous! C’est nous qui avons les ressources de toutes sortes, mais encore nous qui ne faisons rien pour les exploiter. Nous savons critiquer les autres, mais sommes rarement fichus de faire des exploits avec les acquis que notre terre nous à gracieusement offerts. Les étrangers ont bons dos… Ils sont responsables de notre misère quotidienne.

– L’ivoirien n’aime pas le travail qui salit, mais dédaigne l’étranger qui réussit à en vivre. Mais malgré cela, lui préfère le travail dans les bureaux, même s’il ne garantit pas toujours de meilleures conditions de vie.

– L’ivoirien aime les diplômes, mais bien souvent au delà de ses cartons, il n’a aucune compétence exceptionnelle, n’a jamais développé aucun talent particulier. Nous sommes champions de la théorie, mais quand le concret doit être démontré, nous nous défilons à coup de discours d’un ennui lamentable: L’ivoirien est plus parolier qu’action man! Bien dommage…La polyvalence il ne connait pas. Il nait avec une fiche de poste qu’il se doit de respecter scrupuleusement au risque de perdre son statut d’ivoirien! Eh oui n’est pas ivoirien qui veut!

– L’ivoirien se plaint beaucoup des initiatives des autres, mais est incapable d’en prendre lui même… Alors il devient envieux, et finit à long terme par rejoindre le grand groupe des multiples sorciers du pays…

En attendant que les « fiers ivoiriens » de l’Abidjanaise se réveillent, l’étiquette du TRAVAIL qui leur a été malencontreusement collée sur le torse, doit faire impérativement place à la si généreuse PARESSE.

 

Au final cela donnerait: RANCŒUR-INDISCIPLINE-PARESSE, 3 qualificatifs qui malheureusement nous vont comme des mitaines!

 

Image

 

Personnellement je ne veux pas contribuer au mensonge flatteur qu’on se fait depuis trop d’années.

Fiers nous sommes, ça c’est sûr, mais aussi désunis, trop indisciplinés et très paresseux!

Mettons-nous au défi une fois dans notre vie de concrétiser l’espoir que les pères de notre indépendance mettaient en nous.

Il nous faudra du temps pour atteindre UNION, DISCIPLINE et TRAVAIL, mais avec de la bonne volonté RANCŒUR, INDISCIPLINE et PARESSE ne seront bientôt qu’une mauvaise passade…

Publicités

6 réflexions au sujet de « Plaidoyer pour la révision de la devise de la Côte d’Ivoire »

  1. Eh ben dit donc,PEINTURE au VITRIOL de l’IVOIRIEN TYPE.Tu ne vas pas te faire que des AMIS,toi.Au temps du premier PRESIDENT de feu FELIX HOUPHOUET-BOIGNY,paix à son ame à la belle époque de la paix.Les IVOIRIENS croyaient tous à leur DEVISE NATIONALE:UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL.Le contexte politique,économique et financier était plus favorable que maintenant.Aujourd’ui les choses ont changé négativement.L’union a fait place à la désunion,la politique étant passée par là.J’ai toujours autant de mal à comprendre que par simple idéologie politique,les ivoiriens arrivent à tant se diviser.Vois-tu,il y a des bons et des mauvais éléments dans chaque parti politique.Pour le bien-etre de la MAJORITE des ivoiriens,chacun doit »mettre de l’eau dans son vin »pour la RECONSTRUCTION de la COTE d’IVOIRE.IL me semble que c’est IMPERATIF pour que ce pays avance.Dans un ETAT-de droit,il faut une discipline stricte que le citoyen lambda doit se soumettre sans rechigner.Que chaque habitant respecte l’AUTORITE en place malgré les DIVERGENCES d’OPINIONS.Que tout le monde malgré son statut soit logé à la meme enseigne.Que personne ne se sente exclue de ce dispositif.L’Ivoirien,l’étranger ait sa place au sein de la société ivoirienne.Pour le domaine du travail,que chacun ait un JOB qui corresponde à sa formation,ses compétences,son niveau de qualification sans avoir besoin de pistons.Je viens de te faire la description de ma Cote d’IVOIRE révée,idéale et voulue.Evidemment,la réalité est tout autre.Pour ce que j’ai pu observer pour ma part,l’ivoirien aime en effet les solutions de facilité.Tout ce qui demande de l’effort,il ne faut pas compter sur lui.IL veut vivre au-dessu de ses moyens sans se fatiguer.Il passe son temps à regarder dans la poche de l’autre au lieu de compter que sur lui-meme.Il est individualiste.IL ne devient SOLIDAIRE que pour les grandes occasions ou il l’a la possibilité de se montrer devant toute sa communauté.FIERS ivoiriens.IL pense que tout lui est du et acquis alors n’épprouve plus le besoin de se battre pour l’obtenir.On dit aide-toi et le ciel t’aidera.J’entends souvent ça de la bouche de l’ivoirien »si je suis comme ca,c’est Dieu qui l’a voulu ainsi. »IL attend patiemment que tout s’arrange sans rien faire.Si l’ivoirien a perdu la valeur du travail.IL faut lui redonner le gout de travailler pour son pays.Etre reconnu dans son propre pays,il n’y a pas mieux.Tout un chacun cherche cette reconnaissance en vain. P.S.c’est l’un de tes meilleurs articles.Une vision juste,réaliste et sans compromis de l’ivoirien dans toute sa splendeur.J’attends aussi un article qui vanterait les qualités de l’ivoirien qui se bat…

    • Il est vraiment nécessaire qu’on nous foute les pieds au cul pour que les choses s’améliorent.
      Nous, ivoiriens ont besoin d’être secoués dans notre amour-propre pour comprendre une bonne fois pour toute que nos caprices et notre fainéantise paresse nous desservent de plus en plus!
      Pendant que les uns et les autres essayons de mettre le feu aux poudres, le monde évolue et ne nous attend pas…
      Si on gâte tous, c’est notre descendance qui aura la tache de réparer (quel héritage???).
      Il faut qu’on comprenne définitivement que l’AVENIR DE CE PAYS DEPEND DE NOUS TOUS! Chacun des ivoiriens de quelque bord politique, ethnie, confession religieuse, situation sociale à l’OBLIGATION D’AGIR POUR LE BIEN DE NOTRE PAYS!!!

      Mais heureusement, il y a aussi des ivoiriens rigoureux, travailleurs, qui lorsqu’ils se réveillent le matin se demandent, quelle pierre ils pourraient apporter pour le développement du pays et agissent en conséquence dans la journée.
      Il y a une nouvelle vague de jeunes, désireuse de tout mettre en oeuvre pour REDORER LE BLASON de notre pays, en donnant l’exemple de l’Union-Discipline-Travail. D’eux aussi j’en parlerai bientôt…

      Rien n’est perdu pour ce beau pays…

  2. Je suis tellement d’accord avec toi! Surtout sur le dernier volet de la paresse. C’est effarant à quel point la politique de « partisan du moindre effort » règne à toutes les couches de la société. A cette allure, on risque en effet d’adopter la devise que tu as donné. Interesting blog as usual, keep it up! 😉

  3. C’est ce que j’aime chez toi,tu finis toujours par une note d’optimisme.L’ivoirien a besoin d’un COACH pour le booster,pour le motiver et pour l’encourager pour faire quelque chose.IL faut y mettre de la bonne volonté pour arriver à atteindre ses OBJECTIFS.Lorsqu’il s’en donne la peine,il arrive pourtant à déplacer les montages et à réaliser de belles choses pour toute la COTE d’IVOIRE.Il a besoin de s’ouvrir au monde extérieur pour s’enrichir davantage.Je n’ose meme pas parler des ivoiriens qui se servent des femmes comme roues de secours ou bequilles financières.Certaines femmes acceptent que leurs hommes ne travaillent pas et vivent à leurs crochets.Elles les entretiennent en quelque sorte.Vu de l’extérieur,j’ai quelquefois l’impression qu’il y a deux COTE d’IVOIRE,une qui s’amuse et une qui bosse.Pourvu que la première Cote d’Ivoire ne déteint pas sur l’autre,ce serait catastrophique.Je préfère me focaliser davantage sur les IVOIRIENS qui ont du TALENT,clin d’oeil à ton confrère blogueur qui a l’art de mettre en valeur les TALENTS CACHES.Yehni qui nous fait découvrir des personnalités qui manquent de visibilité dans son domaine artistique de prédilection.Yoro qui donne la parole au petit peuple par des initiatives concretes.Chacun défend son domaine avec passion et a des PROJETS INNOVANTS. Fernand qui continue d’informer ses internautes malgré le contexte actuel qui s’y prette pas.Le meilleur pour la fin,Famchocolat qui esseye de conscientiser l’esprit de chaque frère et soeur ivoirien pour son bien et l’avenir du Pays.Heureusement qu’il y a des personnes encore sensés qui cherchent à s’en sortir et travaillent honnetement pour gagner leur vie.ILs sont à féliciter.Et toi,sister quelles sont tes PROJETS,AMBITIONS et REVES pour le CHANGEMENT que tu prones en Cote d’IVOIRE.Moi,je te le dis.Tu as du talent.Maintenant reste à t’en servir le plus efficacement possible dans le secteur de ton choix.Que ton dynamisme soit contagieux pour tous…

    • Tout l’espoir se résume bien dans ta phrase: « Heureusement qu’il y a des personnes encore sensés qui cherchent à s’en sortir et travaillent honnetement pour gagner leur vie »….
      Ça va aller, comme on dit ici.
      Concernant mes projets, ambitions et rêves pour le changement, le mieux serait que j’y consacre un prochain article… Wait and see 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s