Dans l’univers de l’Intelligent d’Abidjan

Vendredi 07 septembre 2012. Il est 16h quand je débarque dans les locaux du quotidien « L’Intelligent d’Abidjan« , à Cocody Angré.

Le personnel semble surpris de me voir. Pourtant, c’est avec la permission du Directeur Général, M. Alafé Wakili, que je viens passer quelques heures en immersion dans leur rédaction, pour suivre le circuit de publication de ce journal.

Le boss n’étant pas encore arrivé, je suis toutefois très bien accueillie et directement confiée au rédacteur en chef, M. Maxime Wangue.
Au premier contact, je suis certaine de passer un bon moment avec cet homme à l’allure débonnaire et paternelle.
Je lui explique l’objet de ma présence: – Je ne fais pas d’études particulières, ni ne prépare de thèse. Je viens juste assouvir ma curiosité, car les métiers de la presse m’ont toujours intriguée.

J’avoue que dans un de mes rêves d’enfance « j’aurais voulu être journaliiiiiissste, pour pouvoir faire mes numérooos… »

Monsieur Wangue m’informe que la séance de débriefing entre tous les services (Politique, Économie & Finance, Société, Sport, Culture) a eu lieu à 10h et qu’ils sont à l’étape de la correction des ébauches d’articles à paraitre le lendemain.
Je m’improvise assistante du « redchef ».
Il faut vraiment aimer lire pour faire ce boulot! Les articles se suivent et sont corrigés dans une ambiance certes détendue mais très studieuse.

La première correction terminée, les articles sont réédités et mis en page sur un BAT (bon à tirer au format A3).
Une relecture est alors effectuée afin de ressortir les fautes ou erreurs omises et de reformuler les textes si nécessaire.
C’est également le moment d’analyser la pertinence des titres à la Une.

Tout cela parait une mince affaire, mais c’est véritablement un travail ardu, assez minutieux.

22h! Je n’ai pas vu le temps passer! Nous sommes dans la phase de montage sous QuarkExpress 9. Je découvre émerveillée, ce logiciel de création et de publication de contenus.

Lorsque la mise en forme est validée, le technicien procède à l’impression des pages sur du papier calque A3 . L’édition se fait à l’envers pour permettre la reproduction définitive du contenu en trace papier.
Aussi pour les pages à paraitre en couleur, une astuce est utilisée: l’impression sur calque, de la même page en quatre exemplaires de quatre couleurs différentes (cyan, magenta, jaune et noir), qui seront superposés par la suite.

23h50. Il est tard, je quitte les locaux. Le montage n’est pas encore terminé, à l’issue duquel tout doit être livré à l’imprimeur pour que les numéros puissent intégrer les kiosques aux premières heures du samedi.

Ce fût une expérience enrichissante! Merci à M. Wakili et toute son équipe pour votre disponibilité!!

L’Intelligent d’Abidjan c’est:
– 10.000 numéros imprimés chaque jour
– Beaucoup de passion et d’amour du métier
– 9 ans d’existence depuis le 03 spetembre 2012.

JOYEUX ANNIVERSAIRE ET BONNE CONTINUATION!

Publicités

3 réflexions au sujet de « Dans l’univers de l’Intelligent d’Abidjan »

  1. En gros tu étais comme un POISSON dans l’eau dans cet univers de la PRESSE écrite ivoirienne.Tu étais comme ALICE au PAYS des MERVEILLES,quoi.Tu as regardé tout ça avec tes yeux d’enfants.Tu as préféré privilégié la FORME que le FOND.Monsieur ALAFE WAKILI,directeur général de publication de l’intelligent d’Abidjan est le MARI de NAHOMI AMOUSSOU,présentatrice de l’émission Samedi ça me dit sur la RTI 1,le monde est petit dit.Tu n’es pas certes devenue JOURNALISTE mais tu excerces ton talent d’écriture autrement.Lorsque je jette un coup d’oeil sur la PRESSE ivoirienne,je pratique aussi la TITROLOGIE comme eux.Si le titre de l’article ne m’inspire pas,je n’ai pas alors envie de lire son contenu.IL y a defois aucune frontière entre la vie privée et la vie publique des personnalités connues du grand pulic.Dommage. Je déplore aussi que certains journalistes se servent de leurs statuts privilégiés pour régler leurs comptes personnels aux moyens de la publication de leurs EDITOS.J’ai toujours crue pour parler de la presse people qu’elle était moins virulente que la presse politique,je me suis trompée.IL y a defois une volonté délibérée de d’humilier les ARTISTES IVOIRIENS qui ont des difficultés.L’artiste chanteuse TINA GLAMOUR en a fait les frais cette semaine dans la presse.Ses relations tumultueuses avec son FILS DJ ARAFAT font les CHOUX GRAS de la presse à scandale.Tout est bon à se mettre sous la dent pourvue que ça fasse VENDRE.Entre les rumeurs,les on-dit,les comerages,il parait que…TRES DIFFICILE de CONNAITRE la VERITE. On descend carrément dans la POUBELLE,jusqu’à la CHAMBRE à COUCHER.IL n’y a aucune limite à JETTER en PATURES la vie des artistes.La presse ivoirienne c’est vraiment un couteau à DOUBLE TRANCHANT.La règle des 3 L s’applique alors:lécher,lacher,lincher.Le monde de la presse est un milieu impitoyable ou personne se fait de CADEAUX.A bon entendeur,aux reveurs…

    • J’ai volontairement voulu rendre compte sur la forme uniquement, montrer comment dans n’importe quelle rédaction une journée de travail peut se dérouler.
      Ce que tu dénonces par rapport à l’abus de certains journalistes de leur statut est vrai. J’espère que suite aux états généraux de la presse qui se sont déroulés la semaine dernière à yamoussoukro le plus grand nombre saura être plus professionnel à l’avenir…
      Concernant la vie privée des personnes publiques, surtout quand elles se marient ensemble, c’est clair qu’il leur est difficile de préserver leur intimité, mais certains arrivent à vivre avec un minimum de discrétion.

  2. Tout ETALER sur la place publique sans en mesurer les conséquences est quant meme inquiétant.Tout le monde peut etre une potentielle victime de ce lynchage médiatique avec l’émergence aujourd’ui d’internet.Personne n’a plus le monopole d’etre un jour la cible d’un journal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s