MECANICIENS D’OCCASION

A observer le parc automobile national, on se demande combien de personnes en Côte d’ivoire ont le privilège de posséder un véhicule acheté chez un concessionnaire?
Dans le grand manège des voitures qui circulent sur notre territoire, il est facile d’identifier les nombreux « France au revoir » qui monopolisent allègrement les chaussées.

Les heures de pointes sont les périodes idéales pour évaluer le tohu-bohu engendré par ces carcasses mal en point, toussotant parfois de tous leurs poumons tuberculeux et rejetant leurs toxines dans l’air.

Venons-en aux problèmes techniques que subissent ces véhicules « tropicalisés » de force…

Qui possède une voiture « France au revoir » sait qu’il aura affaire à des mécaniciens pas toujours professionnels.
Eux n’ont pas encore compris que, c’est parce que les gens sont pauvres au pays, mais que la voiture est devenue un moyen indispensable de transport, que chacun tente d’en acquérir à prix abordable.
Or, c’est lorsque les petits millions sont enfin rassemblés et la voiture achetée, que les vraies réalités sautent aux yeux!

Comme on le dirait familièrement : « problème de voiture ne finit jamais ! » C’est bizarre mais lorsqu’on a un véhicule d’occasion, on finit par développer une forme de paranoïa! On se surprend à penser que le ciel nous en veut au point de projeter de nous tomber sur la tête !

Contraint, régulièrement, de passer son temps libre chez les mécaniciens, le propriétaire d’un « France (ou autre pays développée) au revoir » à l’impression qu’un sort lui a été lancé. Peu à peu, il peine à joindre les deux bouts et les dépenses s’accumulent, hors de son budget mensuel, pour toutes sortes d’éléments à remplacer !

Le plus curieux dans tout ça, c’est qu’il remarque généralement que, pareillement aux infections nosocomiales, après une intervention bénigne chez le mécanicien, un autre problème, plus important surgit de nulle part ! C’est à ne rien y comprendre ! Aussi aberrant que de constater le nombre de boulons dévissés mais non remis à leur emplacement d’origine.

Le principe de fidélisation de la clientèle de nos « pseudos mécaniciens » est de colmater les brèches en créant d’autres : évidemment que cela fait revenir un client !

Il faudrait que nous reconnaissions une chose : la majorité des mécaniciens du pays n’ont aucune qualification en la matière. Dans la plupart des cas, ceux-ci ont appris le métier sur le tas et en tâtonnant!

S’improvise t-on mécanicien ?

A mon avis non ! Sinon chacun d’entre nous pourrait s’en prévaloir. A force de faire des va-et-vient chez les mécaniciens, on finit tous par avoir des rudiments en mécanique. Les amortisseurs, silent blocs, moteurs, rotules, courroies d’alternateur, pompes à essence, fusibles, numéros de pneus, etc… n’ont plus aucun secret pour nous.

Il est bien dommage de minimiser l’impact des pratiques maladroites des pseudos-mécaniciens, en matière de sécurité routière. Il est certain qu’ils sont indirectement à l’origine de plusieurs des accidents qui sont survenus dans ce pays.
A quand une réglementation claire de cette activité chez nous ?

Dans l’attente, il serait judicieux que l’Office de Sécurité Routière (OSER), contribue à la sensibilisation des usagers de la route, sur la prudence à avoir quant au choix des mécaniciens et le suivi de leurs travaux.
Disons NON aux mécaniciens d’occasion !!!

Avec l’accès aux chaînes télévisées du câble, c’est souvent le regard envieux que le conducteur ivoirien de voiture d’occasion  s’imagine, devant une pub auto, comment sa vie serait paisible si, à la moindre panne, au moindre bris de glace, un spécialiste venait résoudre en un clin d’œil tous ses problèmes, et ce, sans aucun frais.

On peut toujours rêver !

(Paru dans le quotidien « L’Intelligent d’Abidjan du 21/09/2012)

Advertisements

2 réflexions au sujet de « MECANICIENS D’OCCASION »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s