GRAND-BASSAM PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO

Aujourd’hui 23 novembre 2012, j’ai fait un p’tit tour dans la ville de Grand-Bassam, en principe pour assister au lancement du Festival des Arts de la Rue (FAR 2012) qui doit se dérouler du 23 au 25 novembre 2012.

J’ai été étonnée en arrivant, de ne rien voir qui laissait penser à cet évènement… Tant pis, j’en ai profité pour mieux visiter la ville… On y va tellement souvent pour la plage qu’on en oublie les joyaux d’histoire que détient cette ville.

La maison de la culture, la Bibliothèque municipale, l’ancienne Poste coloniale, la maison des artistes, Le Musée National du costume, le Phare…. Tous des endroits que je me suis régalée à découvrir…

Je suis tombée sous le charme des tableaux du grand peintre Michel Kodjo qui expose à l’ancienne Poste, non loin de la commanderie.

J’ai adoré le travail varié des peintres de la Maison des artistes, mon coup de cœur allant pour les formes abstraites de Tanoh Koffi Mathurin (tanoh_kof@yahoo.fr / Tel: +225 07 73 45 04). J’ai été heureuse de savoir que la plupart de ces personnes réussissent à vivre de leur art.

J’étais comme une gamine au Musée du Costume, à écouter le guide me donner quelques explications sur les accoutrements traditionnels. Ci-après quelques enseignements que j’ai retenus (bien évidemment je ne dirai pas tout pour inviter les plus curieux à visiter ce lieu) :

L’habillement du Roi Akan

  • Les couleurs du pagne kita qu’il porte ont chacune leur signification. Le bleu qui représente le ciel et l’eau, montre l’immensité du pouvoir du roi, signe de puissance. Le Rouge assimilé au sang, est signe de sacrifice. Le Jaune représente l’or, donc la richesse.
  • Les formes dessinées sur les sandales portées par le Roi, donnent beaucoup d’informations. C’est pourquoi ceux qui se prosternent pour le saluer, et qui connaissent les codes, peuvent savoir si les nouvelles sont bonnes ou pas au simple décryptage des sandales du Roi
    .

Les sandales du Chef bété

  • Au bout des sandales du Chef, la forme arrondi représente un oiseau enroulé par un serpent, ce qui signifie que malgré tout ce qui se passe ou se trame derrière son dos, le Roi est toujours au courant de tout! Rien ne peut lui être caché.

Le balai du Chef Yacouba

  • Le balai qu’il tient entre les mains est signe de protection de son peuple: le chef est là pour régner mais dans l’harmonie. Les brindilles représentent son peuple et le Chef est le lien qui les maintient ensemble.

L’histoire des Wolossos

  • A l’origine, les wolossos désignaient des esclaves qui étaient chargées d’instruire les jeunes filles pubères sur la sexualité. Le tabou était grand à l’époque et les parents n’osaient pas en parler directement à leurs enfants. C’est l’évolution de notre société qui a fait qu’on attribue désormais ce nom aux jeunes filles aux mœurs légères…

Pour la suite RDV au Musée National du Costume au Quartier France (Tél: + 225 21 30 13 70). Il suffira alors de vous laisser emporter par la voix du guide…. Thème de l’exposition: Regard Pluriel.

Ma seule déception en visitant Grand-Bassam c’est de constater la vétusté des bâtiments. L’ancien palais de justice n’a de palais que le nom…

Vivement la réhabilitation de ce patrimoine national de l’Unesco!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PS: Pour ceux qui iront à Grand-Bassam, le FAR2012 se déroulera bel et bien durant le weekend.

Publicités

7 réflexions au sujet de « GRAND-BASSAM PATRIMOINE MONDIAL DE L’UNESCO »

    • Looool tu viens de me kill!!
      Tu es recalé d’office pour 2 raisons:
      1) Tu n’es pas esclave
      2) Va falloir d’abord te transformer en femme!

      N’hésite surtout va à aller là bas et visite avec l’œil de celui qui veut comprendre cette terre. Tu apprendras beaucoup… 🙂

  1. Enfin la RECONNAISSANCE(je sais que ce mot te tiens tant à COEUR)supreme pour ce PATRIMOINE NATIONAL reconnu à l’échelle internationale.Une sorte de CONSECRATION ultime mérité.Meme si c’est avec un petit pincement au coeur que je le dis.J’aurais voulu que GRAND-BASSAM ait la meme visibilité sur le plan national avec des reportages,des articles,des films retransmis à la télévision du pays.Les spots publicitaires et le ZOOM que je vois sur la RT1 1 ne suffisent pas à mon gout.On peut faire beaucoup plus que ça pour ce GRAND SITE qui regorge de tant de MYSTERES à ce jour.Des vestiges de l’empreinte coloniale qui ont survécu.J’espère que de gros moyens financiers seront attribués pour la réhabilitation des BATIMENTS VETUSTES.Merçi cher REPORTER pour cette visite guidée au royaume de l’histoire de la ville de GRAND-BASSAM.Excellent travail de recherche pour une amoureuse de son pays comme toi.Pourvu que ta passion soit contagieuse au point de donner envie aux autres d’y aller vite faire un TOUR…ce Week-end en solo ou en amoureux.C’est vraiment un lieu exceptionnel…

    • A priori des travaux de restauration sont prévus pour 2013 dans la ville de Grand-Bassam… Espérons que l’entretien permanent suivra et que les habitants mêmes y contribueront, parce que franchement pour le moment la majorité ne se sent pas si concernée par la valorisation du site…
      A côté de bassam, plusieurs autres villes du pays sont remplies de richesses culturelles. Pour le coup t’as raison: notre chère RTI n’y va pas à fond dans la découvertes de ces endroits…elle privilégie les documentaires des autres pays…Bien dommage.
      Et puis, il faut se dire la vérité, l’ivoirien est peu curieux de ce qu’il y a chez lui. Il préfère prendre l’avion et dire qu’il a fait paris ou new york…
      Un jour viendra où en prendra conscience des trésors de notre pays…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s